- P e i n t u r e s  n a t u r e l l e s -

Quand le chantier en arrive à la peinture, c’est que le travail est bientôt achevé. Les propriétaires ont souvent hâte d’emménager enfin dans leur maison. Ce n’est pas une raison pour oublier que la peinture est, la plupart du temps, un matériau complexe et qui peut se révéler très nocif. Dans les maisons, les écoles, les crèches, les bureaux, et autres lieux de vie, des centaines de millions de m2 sont réalisés avec des peintures synthétiques. Nous pouvons limiter l’usage de produits nocifs pour la santé et l’environnement en utilisant des peintures naturelles et saines.

Il ne faut pas oublier que selon une étude réalisée par l’état, 80% des maisons ont un air malsain à l’intérieur, ce qui est souvent lié aux peintures.

  • Présentation du matériau

Pour simplifier, présentons surtout les deux grandes familles de peintures :

* les peintures à l’huile ou glycérophtaliques, qui contiennent toutes des solvants organiques,
* les peintures aqueuses ou peintures à l’eau, qui sont constituées d’un mélange d’eau et de solvants (environ 80% d’eau au minimum).

Les peintures sont composées de plusieurs éléments :

* des liants ou résines, qui sont le constituant principal,
* des solvants organiques ou à l’eau,
* des pigments et des liants,
* des charges,
* des additifs.

Pour les peintures naturelles, le liant utilisé est l’huile de lin, l’eau, l’essence de térébenthine et les essences d’agrumes remplacent les solvants (hydrocarbures, alcools etc) qui entre dans la composition des peintures industrielles.

  • Diversités d’utilisation

* Les peintures servent à protéger les supports où elles sont appliquées
* Elles servent également à décorer les lieux de vie.
* Petit clin d’oeil à propos de la peinture, mais qu’il ne faut pas négliger : la couleur. Selon que l’on portera son choix sur telle couleur, l’ambiance d’une pièce peut varier du pire au meilleur. Rappelons-nous que les couleurs ont une influence sur les impressions perçues. Les tons chauds sont plutôt stimulants, alors que les tons froids sont plus reposants, plus intimes. Le brillant donne l’impression d’une pièce plus grande, le mat diminue les volumes.

Grâce à l’huile de lin, les peintures naturelles ont un bon pouvoir de pénétration. D’autre part les peintures naturelles « respirent », elles sont perméables à la vapeur d’eau et elles ne sont pas électrostatiques.
Les tests de résistance des matériaux montrent qu’elles ont une durée de vie et de vieillissement excellent.
Dans le cadre d’une restauration de maison, attention au décapage et au ponçage des peintures anciennes. Il faut être très prudent. Parfois ces peintures anciennes sont à base de plomb et les particules présentes dans l’air au moment du ponçage, et inhalées, peuvent générer des troubles de santé.

La deuxième précaution va concerner le choix du type de peinture employée pour les murs, les sols, les menuiseries, les plafonds, les intérieurs des aménagements.
Soit une quantité de composants nocif pour la santé, à court terme lors de l’application de la peinture sur les supports ou à plus ou moins long terme par évaporation lente dans l’atmosphère intérieure de la maison, celle-ci pouvant durer plusieurs années pour certains produits.
Il convient de bien regarder sur les pots, quelle est la composition de la peinture et de se renseigner auprès de professionnels compétents pour avoir des informations précises. Il vaut toujours mieux demander à un peintre de vous conseiller sur le choix de la peinture à utiliser selon le support et la fonction de la pièce à peindre.

Il faut que les peintures choisies ne soient pas nocives ni pour la personne qui va l’appliquer ni pour ceux qui vont habiter la maison par la suite.
Attention également aux déchets liés à l’application des peintures : les restes de peintures, les produits de nettoyage des outils, les solvants etc. Il ne faut pas les laisser traîner n’importe où ni s’en débarrasser n’importe comment. Il y a des risques de pollutions importantes et d’accidents qui arrivent malheureusement trop souvent.

  • En conclusion

En conclusion on peut citer ce paragraphe sur les peintures écologiques(1) :

« Par rapport aux autres peintures, les peintures écologiques ont une meilleure perméabilité à la vapeur d’eau, ne favorisent pas l’accumulation des charges électrostatiques, diminuent l’attraction des poussières et des bactéries et pénètrent plus en profondeur. Les additifs sont à base de plantes – extraits de bergamote, de chrysanthème, de genièvre, de romarin – qui ont des propriétés antifongiques et insecticides. L’émulsifiant est à base de lécithine de soja.
En plus de leurs performances techniques intéressantes, les peintures fabriquées avec des produits naturels ont l’avantage de consommer beaucoup moins d’énergie grise que les peintures industrielles. Elles génèrent moins de déchets tout au long de leur cycle de vie et sont pratiquement totalement biodégradables, car les composants utilisés sont peu ou pas transformés et de nature minérale ou végétale. Ainsi les ocres, quartz, chaux, argiles par exemple retournent à la terre, les extraits de peaux d’agrumes sont biodégradés… ».

Il est vraiment important de souligner tout cela car dans une maison, ce sont des travaux qui reviennent plus régulièrement que d’autres. Cela peut vraiment être un facteur de bien ou mal être important.

(1) Page 95 « Les clés de la maison écologique », Oïkos, éditions Terre vivante.


Pour concrétiser votre projet, nous vous proposons une sélection de professionnels choisis pour leurs savoir-faire, leurs expériences et leur désir de promouvoir la relation habitat-santé-environnement.