-  E a u  d e  p l u i e   -

  • Présentation

L’eau de pluie est mise à notre disposition par la nature mais cette source n’est pas inépuisable. Grâce à une bonne gestion de l’eau dans la maison on évite de puiser dans les réserves des nappes phréatiques.
La composition chimique et physico-chimique de l’eau convient parfaitement à tous les usages dans la maison.

  • Diversités d’utilisation

Notre consommation en eau avoisine les 135 litres par personne et par jour !

Ces 135 litres sont répartis de la manière suivante :

* Alimentation et hygiène : 47%
* Lessive : 13%
* Nettoyage : 2%
* Jardin : 5%
* WC : 33%

L’utilisation de l’eau de pluie permet une économie significative sur les postes lessive, nettoyage, jardin et wc, soit 53% de notre consommation quotidienne (environ 71 litres par jour et par personne).

D’après les règles actuellement en vigueur dans notre pays, il est interdit d’utiliser l’eau de pluie pour l’alimentation et l’hygiène. Pourtant l’eau de pluie, en dépit de la pollution atmosphérique, est souvent de meilleure qualité que celle imposée par les sociétés distributrices. Les besoins en eau de qualité alimentaire représentent environ 10 litres par jour et par personne et la dégradation lente des réserves souterraines nous amènera inévitablement à utiliser des techniques lourdes et coûteuses pour fournir une eau de qualité.

  • Le Fonctionnement

Dans un projet, il est important de consulter un professionnel compétant pour évaluer la pluviométrie de votre lieu d’habitation et la surface de toiture utilisable pour récupérer l’eau de pluie.
Il faut bien sûr tenir compte du nombre d’occupants de la maison pour déterminer le volume de la cuve.

L’eau des gouttières est tout simplement recueillie et stockée après un premier filtrage dans une cuve qui sera en béton ou en polyéthylène (plastique alimentaire).

La distribution de l’eau dans la maison se fera ensuite par l’intermédiaire d’une pompe dotée d’un surpresseur qui va caler l’eau stockée dans la cuve sur la pression de l’eau du réseau.

  • Conclusion

Une telle installation ne s’improvise pas !
Dans un premier temps il est indispensable de s’informer auprès des rares installateurs qui connaissent bien la valorisation de l’eau de pluie.
En valorisant l’eau de pluie on bénéficie d’une eau de très haute qualité adaptée aux différents usages de la maison.

 » L’eau de citerne bien gérée est bien moins dangereuse pour la santé que celle de la mer du nord ou de n’importe quelle eau naturelle de baignade. Vouloir vivre dans un milieu aseptisé, désinfecté, vouloir consommer des aliments stérilisés finit par déprimer le système immunitaire faute de sollicitations quotidiennes. Ces exigences sont malheureusement des moyens efficaces pour sensibiliser à long terme l’organisme à toutes les attaques microbiennes ou virales ou encore de préparer des affections allergiques. « 
Extrait de Pluvalor du Docteur Joseph Orszagh – Chercheur Université Mont-Hainaut (Belgique).

 

Pour concrétiser votre projet, nous vous proposons une sélection de professionnels choisis pour leurs savoir-faire, leurs expériences et leur désir de promouvoir la relation habitat-santé-environnement.